Techniques-pilotage.fr
Accueil | Karting | Rallye | Auto piste | Auto/rallye avancé | Moto | Quad | Sécurité | Consommation
 
Accueil
Karting
Rallye
Auto piste
Auto/rallye avancé
Moto
Quad
Espace sécurité
Espace consommation
Le lexique des sports mécaniques
Où faire du kart
Partenaires
Nous contacter
 

 

Rallye

8) Position des mains sur le volant

Remarque : l'utilisation de "boules", comme celles qu'utilisent les camionneurs pour tourner plus facilement le volant d'une seule main, est interdite, sauf pour les handicapés.

Il n’y a qu’une seule position de mains sur le volant qui permette d’avoir la plus grande amplitude de mouvement possible, la plus grande précision possible et surtout l’équilibre entre la main droite et la main gauche : 9h15. En effet les mains se retrouvant diamétralement opposées sur un cercle : la précision, la rapidité, la réactivité, l’équilibre, bref… tout ce qui vous permet d’agir correctement sur votre volant en fonction des évènements est ici regroupé en une seule position, qui vous permet, en cas de besoin, d’avoir un demi-tour complet d’amplitude en un seul geste. Les pouces son crochetés à l’intérieur du volant reposant généralement sur les branches de ce dernier. 

De plus, sur un point de vue physiologique, le fait d’avoir les deux mains à 9h15 sur le volant place celles-ci à hauteur du cœur et optimise la circulation du flux sanguin. Adeptes de la main gauche au sommet de la main droite sur le levier de vitesse à la « fast and furious », il est temps de reprendre le droit chemin. En cas de surprise, si une seule main est présente sur le volant, la réaction sera totalement démesurée par rapport à l’action souhaitée. Voyons maintenant comment déplacer ses mains sur le volant.

Avant tout une règle toute simple : un volant se tire toujours. A toute règle, ses exceptions, elles sont au nombre de 3 : nous les verrons plus loin dans le développement. (Tous les exemples sont donnés pour une rotation du volant à droite)

Le quart de tour (par exemple pour un virage) : les deux mains sont placées à 9h15. La main droite monte saisir le volant à son point le plus haut et le tire d’un quart de tour pendant que la main gauche laisse le volant glisser entre ses doigts. Le quart de tour effectué, la main gauche resserre le volant. Nous venons d’effectuer un quart de tour et nos mains sont à 9h15 pendant le virage, on conserve ainsi tous les avantages de cette position à n’importe quel moment. Pour le dé-braquage, il suffit de faire le geste symétrique : la main gauche monte attraper le volant à son sommet et le tire d’un quart de tour, la main droite laisse glisser et ressaisi le volant quand il est de nouveau dans sa position initiale.

Le demi-tour (par exemple pour une épingle) : les deux mains sont placées à 9h15. La main gauche descend un peu tandis que la main droite vient saisir le volant à la place initiale de la main gauche. La main droite tire le volant d’un demi tour et la main gauche ressaisi celui-ci à ce moment là. Encore une fois pour le dé-braquage, il suffit de procéder à l’opération inverse.

Le trois-quarts de tour (épingle serrée ou enchainement d’un quart à droite après un demi-tour à gauche par exemple) : les deux mains sont placées à 9h15. La main droite vient saisir le volant en son point le plus bas (pour la gestuelle : c’est comme si vous aviez une montre et que vous vouliez regarder l’heure) puis le tire sur ¾ de tour. Comme les actions précédentes, la main gauche laisse glisser le volant en attendant de pouvoir le saisir à nouveau une fois l’action terminée. Mouvement symétrique pour le dé-braquage.

Voici maintenant les trois exceptions durant lesquelles le volant va devoir être poussé :

Le huitième de tour (par exemple une courbe) : lorsque l’amplitude de l’action à réaliser est inférieure à un quart de tour de volant, les mains ne déplacent pas, elles conservent leur position qu’elles ont quand les roues sont droites et les deux induisent la rotation du volant. La main droite tire donc le volant pendant que la gauche le pousse.

Le tour complet ou plus (épingle serrée ou manœuvre) : La manière de procéder est la même que pour le ¾ de tour sauf que la main gauche vient rejoindre la droite en bas lorsque cette dernière à terminée son mouvement et prend le relais en poussant le volant de la quantité manquante désirée de façon à finir le geste à 9h15. Procéder de même pour le dé-braquage. 

 

Enfin pour tirer le frein à main dans un virage à droite, la main gauche est obligée de pousser le volant pendant que la droite gère le manche du frein à main

SOMMAIRE
I- Introduction

II- Bases fondamentales
   1- Survirage/sous virage
   2- Les trajectoires partie 1 et partie 2
   3- Le freinage
III- Approfondissement
   4- Le frein à main
   5- Les départs
   6- Le talon pointe
   7- Position des mains sur le volant
Annexes/dossiers
   Dossier de sponsoring / recherche de sponsors
   Conseils spectateurs rallye

 Simon REVEL - Techniques-pilotage.fr - ©2008-2010 - Un site du groupe REVEL WEB