2- Déroulement d'un stage de pilotage

Accueil au circuit

Une fois votre stage sélectionné et réservé, le circuit choisi vous fixera donc un rendez-vous à la date choisie. Il ne manquera pas de vous donner quelques précisions utiles quant à l’horaire, au déroulement de la journée, à l’accès au circuit ainsi qu’à toutes les informations préalables qu’il vaut mieux connaître.

Pour rappel, vous pouvez être accompagné. Vous serez le seul à vivre le stage, c’est-à-dire le seul à avoir accès aux briefing et débriefing ainsi qu’aux activités en piste, mais votre famille ou vos amis peuvent être présents aux abords du circuit afin d’admirer vos talents de pilote ou vous prendre en photo et vidéo.

Lorsque vous arriverez au circuit, vous commencerez par présenter vos papiers d’identité et permis de conduire pour confirmation, avant d’être accueilli par les moniteurs professionnels. En fonction du type de véhicule concerné par votre stage, vous disposerez d’un moniteur référent, principal. Vous sera d’abord expliqué le déroulement de la journée, lors duquel on vous confirmera l’horaire établi des différentes activités prévues.

Vous ferez donc la connaissance de votre ou de vos moniteurs dès cet instant, et vous serez placé dans le contexte de votre journée, ce qui signifie que les professionnels qui vous accueilleront vous expliqueront leurs objectifs ainsi que les vôtres : apprendre sérieusement, mais apprendre en s’amusant.

Reconnaissance du tracé

Vous serez alors impatient de faire la connaissance du bolide que vous allez ensuite piloter, mais un peu de patience…

De fait, le stage débutera par la reconnaissance du tracé. Il vous sera d’abord (re)présenté schématiquement, sur papier ou via un support numérique, afin que vous ayez déjà bien mémorisé les différents virages.

Ensuite, en compagnie des moniteurs et des autres stagiaires, vous allez parcourir la piste à pied. L’objectif est ici de se rendre compte précisément, dans le détail, de la piste sur laquelle vous allez évoluer par la suite. Il s’agit bien sûr de repérer les différents virages, les points de corde et les points de freinage, mais c’est loin d’être fini.

Vous allez également repérer très précisément – et c’est en général ce qui constitue l’entrée en matière – la sortie des stands ou la zone d’entrée en piste ainsi que l’entrée des stands ou la zone de sortie de piste.

D’autres éléments sont essentiels lors de la reconnaissance du tracé : se rendre compte de la largeur de la piste - en différents endroits si elle est variable -, du placement des vibreurs et autres bordures, de l’emplacement des rails de sécurité ou de tout autre dispositif remplissant le même rôle, ou encore des changements légers de surface : une portion réasphaltée, une terre plus molle ou plus compacte, etc.

En résumé, vous allez repérer tous les éléments pouvant vous aider à monter ensuite en piste en ayant en tête chaque portion du circuit, comme si vous y aviez déjà roulé auparavant.

Briefing

Vous êtes alors plus que jamais impatient de vous installer au volant ! Très bien, mais il vous faudra d’abord assister au briefing, l’étape absolument indispensable avant de faire parler le pied droit sur le circuit.
Le plus souvent, le briefing se déroule en deux temps :

1.Les consignes de sécurité

Même s’il s’agit de pilotage dans des voitures résistantes, solides et sur un circuit très bien sécurisé, il n’empêche que vous serez obligé de faire preuve de prudence lors de chacune de vos manœuvres en piste.

C’est pourquoi de nombreuses consignes de sécurité vous vont être détaillées. Tout d’abord concernant le véhicule en lui-même et les différents systèmes à bord. Il est important et même essentiel de connaître tous les dispositifs du bolide que vous allez piloter afin de réagir de façon adéquate dans toutes les situations pouvant se présenter une fois sur la piste.

Ensuite, concernant votre entrée en piste et votre sortie du tracé, car vous ne serez évidemment pas le seul à rouler. Vous devrez dans ce cadre respecter des consignes strictes, et c’est notamment ici que le repérage effectué lors de l’étape précédente vous sera bien utile.

Enfin, les consignes de sécurité concerneront votre pilotage et la façon dont vous allez évoluer en piste, notamment en matière de dépassement des concurrents ou de distances, pour vous-même et face aux autres bolides. Vous recevrez aussi des consignes de sécurité en cas de sortie de piste ou d’accident, lesquelles sont bien sûr capitales et à respecter à la lettre.

2.Les consignes de pilotage

L’instant où vous pourrez enfin monter à bord de l’auto approche ! Reste encore à bien comprendre toutes les consignes de pilotage, avec et sans la voiture.
Généralement, cette partie commence de façon théorique, loin du véhicule. Vous apprivoisez une première fois les différentes techniques de pilotage liées au type de véhicule choisi ainsi qu’à la surface sur laquelle vous allez évoluer, les choses à faire et à ne surtout pas faire.

C’est aussi le moment où le moniteur vous explique son rôle, en particulier s’il s’agit d’une voiture fermée et qu’il sera présent à vos côtés en piste.
Viennent enfin les dernières consignes plus pratiques : il s’agit de l’étape lors de laquelle vous quittez la salle de briefing pour enfin approcher votre bolide du jour. Les dernières consignes de sécurité vous sont alors données ainsi que les dernières explications liées à l’auto.

Concerne uniquement les stages en voiture fermée : sont souvent proposés ou obligatoires (en fonction de votre niveau d’expérience) l’un ou l’autre tour de reconnaissance, en piste et en voiture, à la place du passager et lors desquels le moniteur professionnel se trouve au volant.

Roulage

Vous êtes fin prêt ? C’est le moment de vous placer au volant et de tout donner ! Que vous soyez seul ou accompagné de votre moniteur référent, vous allez enfin goûter aux joies de la vitesse et du pilotage sur circuit dans votre véhicule favori !

La durée de la session en piste dépend directement du type de véhicule ainsi que du type de stage sélectionné. Vous donnez une indication en nombre de tours ne s’avère guère plus précis, puisque tout dépend une nouvelle fois du type de stage entrepris et, bien sûr, de la longueur du tracé sur lequel vous allez rouler.

Les stages sont parfois proposés en nombre de tours, parfois en durée de temps en piste.

Nul besoin de vous préciser que vous aurez ici à appliquer tout ce que vous aurez appris jusque-là, sans oublier bien sûr – et cela reste l’essentiel – de prendre bien du plaisir !

Débriefing

Il s’agit souvent de l’étape la plus courte, mais elle peut néanmoins s’avérer très intéressante.

Ici, vous allez donc revenir en compagnie de votre moniteur sur l’ensemble de ce qu’il s’est passé pour vous en piste : le respect des consignes, votre attitude en piste, votre attitude en rapport aux autres voitures, vos aptitudes de pilotage, vos réflexes, etc.

Si quelque chose ne s’est pas déroulé de façon adéquate, ou encore si vous avez rencontré un souci majeur comme une sortie de piste, tous les éléments vous ayant entraîné vers cette erreur vous seront expliqués afin de ne plus commettre la même bévue la fois prochaine.

Vous pourrez donc en retirer pas mal d’enseignements, et ce même si tout s’est bien déroulé. De fait, vous êtes là pour apprendre et vous recevrez toujours de bons conseils afin d’améliorer votre technique et votre apprentissage du pilotage sur circuit.

Remise d’un diplôme

Il est symbolique mais néanmoins toujours très apprécié des stagiaires : le diplôme de pilotage. Il vous sera remis en main propre en guise de remerciement et de récompense pour votre journée passée au circuit.

Ceci clôture votre journée et vous n’aurez plus qu’à regagner votre domicile, des souvenirs et des sensations plein la tête, avec l’envie de recommencer dès que possible !